0

Conduct Together – Nintendo Switch

Note : votre serviteur étant bien mauvais à synchroniser ses doigts, il n’a pas vu le bout de ce jeu. Libre à vous de lui jeter des tomates blêmes. 

Conduct Together se présente comme un jeu de puzzle/réflexion dans lequel le joueur doit gérer des lignes de train et ses passagers, le but étant de faire arriver ceux-ci à bon port en évitant les collisions. Ça semble simple comme ça, mais ça peut devenir vite beaucoup plus compliqué que prévu. En tout cas pour moi.

Car les passages ne rentrent pas dans n’importe quel train qui passerait devant eux: logiquement, ils n’entrent que dans les trains qui peuvent les emmener à bon port, et ici cela est représenté par la couleur du train, qui correspond donc à la couleur des dits-passagers. Une fois le train vidé, il prend la couleur des nouveaux passagers rentrant dedans. Et on recommence. Sauf que le joueur ne gère pas seulement un train.

Non, il se doit d’en gérer plusieurs, et ainsi d’éviter que ceux-ci rentrent en collision. Et pour cela, à lui de jeu avec les aiguillages et les nombreuses voies présentes sur l’ère de jeu. Et ainsi le joueur doit se faire croiser les trains, les arrêter, les faire redémarrer, les faire arriver aux gares, et ceci sans la moindre collision, non seulement avec les autres trains ,mais également avec les éventuels autres véhicules qui peuvent se situer sur les routes que les voies ferroviaires peuvent croiser.

Pour se faire, la jouabilité du jeu est plutôt bien pensée: les boutons du joy-con droit permettent de gérer les trains (démarrer/arrêter), et les boutons du joy-con gauche permettent quant à eux de gérer la position des aiguillages. Simple et efficace en théorie, diabolique en réalité, car dans la précipitation et le stress, une mauvaise manipulation est très vite arrivée, entraînant alors une malheureuse collision. Pour faciliter un peu la tâche au joueur, il existe également une option permettant de brièvement ralentir le jeu pendant un court instant, le temps d’effectuer quelques opérations bénéfiques. Techniquement, le fait d’avoir séparé les trains et les aiguillages sur les deux joy-cons permet de jouer à deux, l’un gérant les trains, l’autre les aiguillages, mais je n’ai pas testé, et je me demande si cela peut vraiment être amusant de toute façon

Histoire que le joueur respire un peu quand même, les niveaux ont non seulement été bien construits, mais aussi bien pensés pour ne pas durer trop longtemps. Enfin en théorie. Car si vous êtes aussi doué que moi, vous aurez tôt fait de faire parcourir des tours inutiles à vos train en perdant de précieuses secondes qui ne feront que vous compliquer encore plus la tâche. Et même s’ils ne sont pas forcément nombreux, il y en a de toute façon suffisamment pour les incapables comme moi. 

Visuellement, le jeu dispose d’un style low-poly coloré du plus bel effet, et que personnellement j’adore. Cela rend le tout très lisible, et en plus il y a plusieurs modèles de train à débloquer, pour des niveaux aux thèmes différents entre eux. L’animation tourne bien, pas grand chose à redire là-dessus. On ressent par contre les origines mobiles du titre dans sa présentation générale, notamment ses menus, mais au moins tout y paraît clair et accessible.

En bref, Conduct Together est un très bon jeu de puzzle/réflexion, vraiment pas facile de surcroît (enfin pas pour moi en tout cas), et dont le seul vrai défaut est sans doute sa tarification initiale: en effet, proposer le jeu exempt de toutes microtransactions à 20€ sur un eShop dans lequel la concurrence s’intensifie présentera sans doute le plus gros frein à l’achat du jeu, quand une douzaine d’euros aurait sans doute été plus justifiée. C’est dommage, c’est ce qui l’empêchera sans doute d’atteindre son public…

whatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *