0

Lucifer Saison 4 – Série Netflix 2019

Après avoir été abandonné par la Fox suite à une saison 3 jugée décevante côté audiences, mais également plutôt en dents de scie côté intérêt et critique, Lucifer s’est vu sauvé par la plateforme Netflix pour une saison 4 de 10 épisodes seulement.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela a fait le plus grand bien à la série qui s’était un brin embourbé durant sa saison 3. Il faut toutefois comprendre quelque chose : à la base, Lucifer était prévu sur des saisons courtes de 12 ou 13 épisodes, comme la première. Mais lors de la saison 2, la Fox a décidé de commander plus d’épisodes que prévus. Du coup, au lieu d’étirer la saison 2 comme certaines productions auraient pu le faire, la saison 2 a en fait réuni les intrigues de la saison 2 en cours et de la saison suivante initialement pensée comme la saison 3 (donc si vous avez suivi, la saison 2 est en quelque sorte composée de deux saisons). Ce qui a permis de garder un bon rythme sur les deux premières saisons de la série. Sauf que la Fox a commandé une saison 3 complète par la suite, et là la production s’est un peu embourbée, étirant un peu trop le tout pour faire 26 épisodes. Et l’annulation de la série a suivi, sur un cliffhanger majeur pour l’histoire (si on omet les 2 épisodes « bonus » déjà tournés pour une hypothétique saison 4).

La saison 4 de Netflix reprend donc là où la saison 3 s’était fini, suite à la révélation et à la perte d’un personnage. Le début de la saison suit donc le contrecoup de tout cela, en introduisant une nouvelle intrigue, qui pourrait d’ailleurs faire office d’intrigue finale, et deux nouveaux personnages.

La thématique de cette saison tourne autour de Lucifer et de son acceptation de soi, de finalement savoir qui il est réellement en son for intérieur. Pour cela, les scénaristes ont ainsi introduits le doute du côté de l’inspectrice, les personnages d’Eve et du père Kinley, et une prophétie dévastatrice. Et un bébé.

Et le tout fonctionne merveilleusement bien. Jamais je ne me suis dit qu’un passage était de trop, qu’un épisode n’avait rien à faire là, que ce personnage était inutile. Eve est très importante dans l’évolution de Lucifer (mention spéciale pour l’actrice d’ailleurs, qui s’ajoute aux personnages féminins de caractère de la série), le père Kinley et sa prophétie cruciale à tout ça, et le bébé vital au développement des personnages secondaires et de l’intrigue générale, puisque tout finira par s’entrecouper. Bref, tout y a été bien pensé pour bien s’imbriquer à la fin, sans fausse note. 

A noter aussi que le format Netflix fait du bien à la série (pour une fois) puisqu’elle n’est plus limitée par son format de 42 minutes parfois trop serré, et que le fait d’en avoir fait que 10 épisodes seulement a permis de ne pas trop diluer l’intrigue et de se rapprocher finalement de son format initial. Vraiment une bonne chose.

Au final, cette saison 4 de Lucifer est une très bonne saison pour la série, et la preuve que Netflix peut faire rebondir de bien belle façon des séries annulées. Avec un très bon rythme et une intrigue dense, elle saura à mon sens ravir non seulement les amateurs de la série, mais aussi ceux qui l’avaient délaissé en cours de saison 3. A noter qu’en plus, à la vue de la fin de cette saison 4, ce n’est pas forcément grave si la série n’est pas renouvelée, puisque son final pourrait être considérer comme un final définitif de la série.

 

whatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *