0

Selma & The Wisp – Nintendo Switch

J’ai souvent envie d’être gentil avec les petits titres indés dont personne ne parle. Car des fois se cachent des petits jeux trop vite oubliés. Mais des fois, on a bien fait de passer à côté.

Pourtant, je partais sans a priori sur Selma and The Wisp. Le visuel est certes simple, mais avec un style low-poly. Et j’adore le style low-poly. Alors même si le design de l’héroïne est moche, personnellement, j’étais plutôt conquis. C’était sans compter sur le reste.

Dans Selma and The Wisp, on ne contrôle en réalité pas du tout l’héroïne, mais The Wisp, petit être de lumière servant à guider Selma dans l’aventure. Donc on dirige à l’écran uniquement notre petit halo bleu/blanc, que Selma suivra aveuglément, et qui aura quelques interactions plus ou moins pénibles avec le décor. Dans quelques cas de figures, on dira à Selma de rester où elle est pour préparer le terrain, sans s’éloigner trop loin car sans vous, Selma a peur, allant à la crise cardiaque et au game over.

Le problème, c’est que le jeu n’est juste pas du tout intéressant à jouer. T’avances ta petite lumière bleue, Selma la suit, tu résous un problème en 10 secondes, et ce jusqu’à la fin. Tout en ayant l’impression de n’avoir aucune emprise sur quoique ce soit, puisque t’es juste une lumière bleue aux interactions limitées.

Bref, entre un level design pauvre et l’impression de ne pas faire grand chose, on aurait pu avoir une histoire intéressante, mais même pas. Il y a bien un fond de quelque chose, mais ça ne vole pas haut. Ajoutons à ça une durée de vie rachitique pour un prix d’entrée initial de 10€, et on a un titre à éviter. Même en promo d’ailleurs, c’est une perte de temps. Dommage, j’aime bien le low-poly.

whatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *